Agile Game France Inside! – L’oeil de Grégory

Agile Game France

Coactiv a détaché 3 envoyés spéciaux à l’Agile Game France 2014 à Lyon les 7 et 8 Février (oui bon c’est marqué à gauche c’est vrai). Emilie (@EmilieEsposito); Nicolas (@nverdot) et Grégory (@gregalexandre) ont la difficile mission de vous ramener les informations de l’intérieur (par contre ces billets seront certifiés 100% sans potin c’est pas l’genre).

On commence avec le premier billet par Grégory

 

C’était mon baptême Agile Game France, et quel baptême ! Je ne m’attendais pas à voir 2 jours d’auto-organisation aussi efficaces.

Ça pulse dans tous les sens, il y a toujours quelque chose à faire et en cas de baisse de régime, vous pouvez aller discuter ou prendre un peu l’air, pas de problème, quand vous revenez vous êtes à nouveau embarqué, impressionnant.

Je suis allé à cet événement avec 2 objectifs : découvrir des jeux afin de m’améliorer en tant que Product Owner et accompagnateur (sur le chemin du coach), mais aussi rencontrer des gens.

Et bien mission accomplie capt’ain, j’ai retrouvé quelques têtes que je connaissais d’anciennes missions ou d’événements comme l’Agile Playground ou l’Agile Tour.
J’ai aussi eu l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes et de discuter avec certaines que j’admire, le bonheur.

Et pour l’objectif découverte pas de problème, sur ces deux jours, il y avait de quoi faire.

Petit récap des jeux auxquels j’ai joué (merci à Nicolas Verdot pour les photos qu’il m’a données)

Jour 1

Ice Breaker

Le tout premier jeu auquel nous avons joué tous ensemble a été l’Ice Breaker animé par Vincent Daviet et Fréderic Dufau-Joël. Le jeu consistait à mettre des autocollants panini sur le front de la personne en face et d’essayer de lui mimer la bestiole dessinée dessus. Le but était de se regrouper ensuite par catégorie de bestiole. Moi j’étais un ours, j’ai été entraîné dans la bande des pandas… on n’a pas vraiment su quelle était notre catégorie mais au moins la glace a fondu.

 

Balles supersoniques

Donne tout ce que t'as! - photo credit: San Diego Shooter via photopin cc
Donne tout ce que t’as! – photo credit: San Diego Shooter via photopin cc

Agnès Muir Poulle a commencé par un petit Ice Breake en nous faisant nous classer par date d’anniversaire (jour et mois) sans communiquer. Simple, rapide et efficace pour démarrer le vif du sujet.

Le but des balles supersoniques est de faire en sorte qu’une balle passe de main en main et qu’elle ne soit touchée qu’une seule fois par personne, le tout est chronométré et on essaie de s’améliorer.

Nous avons commencé par de multiples ratages en repassant la balle plusieurs fois à la même personne et avec un premier temps de 25s. A la fin, notre temps était de 0,9s. WOW !

J’ai adoré cet atelier par son dynamisme et les échanges que nous avons eu, j’ai été pas mal suiveur sur ce coup mais ça m’a déjà permis de créer le contact avec quelques personnes avec qui j’allais passer ces deux jours. J’ai aussi beaucoup aimé l’animation d’Agnès

Mots clefs : Communication, leadership émergent, incréments/ruptures et hors cadre ont été pour moi les mots clefs du jeu.

J’ai ensuite entendu « On démarre un Lego Serious Play ! », on est reparti.

 

Lego Serious Play

JP Serious Play

Le jeu était animé par Romain Couturier et Jacques Couvreur
J’étais sur un îlot avec Nicolas Verdot, Jean-Pierre Bonnafous (mince quelle énergie !), Vincent Daviet et Luna (la jeunesse)

Le jeu se fait en équipe mais aussi seul dans l’équipe, des constructions personnelles et du partage sur plusieurs phases. Ces phases demandent à chaque fois de créer une histoire en utilisant les pièces de la boîte officielle Lego Serious Play créée par Lego©.

Nous avons terminé le jeu en racontant une histoire commune (en reliant nos constructions) sur ce qu’est le Serious Game pour nous, l’occasion de voir de bien belles constructions.

Bon déjà j’adore construire des Lego©, je crois que je fais le bon boulot pour ça.
J’adore aussi raconter n’importe quoi donc je suis bien entré dans le jeu qui, effectivement, demande une bonne dose d’imagination.

Malheureusement je n’ai pas compris si le debriefing était tourné sur l’exercice et l’apprentissage ou sur le medium Lego Serious Play qui est un outil très puissant pour animer des ateliers.

Mes mots clefs : Story telling, imagination, échange et découverte du principe du Lego Serious Play

Lienhttp://www.seriousplay.com/

 

Titanic

Titanic

J’ai rejoint le bateau de Nicolas Verdot. Je connaissais déjà le jeu mais bon hein, on ne refuse jamais la chaleur humaine.
Le but du jeu est de mettre un groupe de personnes sur une bâche trop petite pour permettre de se déplacer puis de demander aux gens de la retourner sans en sortir.

Nicolas a ensuite ajouté une seconde phase amusante et à réelle valeur ajoutée à mon avis.
Son Titanic phase 2 voit apparaître un second bateau avec moins de gens. Il intègre ainsi les notions de pré carré et d’équipes en surcapacité et sous-capacité.

Même si je connaissais déjà ce jeu, c’est toujours amusant d’être joueur/observateur pour voir comment vont faire les autres.
Malheureusement nous n’étions pas assez nombreux pour créer un réel challenge. J’ai aussi beaucoup apprécié le potentiel de cette seconde phase.

Mes mots clefs pour ce jeu sont : leadership, communication et motivation

Des infos sur le jeu ici : http://fr.slideshare.net/xwarzee/atelier-sos-du-titanic-perdu-dans-latlantique-leadership-des-talents

 

Communication Race

Communication race

Nous avons proposé avec Nicolas un Communication Race, nous l’avions testé entre nous avec Emilie Esposito pour le proposer à AGF mais jamais en condition réelle.

Chaque joueur a une petite ficelle dans la main reliée à un carton dans lequel est planté un gros feutre, un circuit type Mario Kart est dessiné sur une feuille blanche, le but réussir parcourir le circuit avec le feutre sans sortir de la route et sans point de rupture, juste en jouant sur les ficelles de chacun.

Vraiment sympa à animer et à jouer aussi, je suis un peu frustré qu’on ait balayé trop vite le débriefing car je pense qu’il y avait un problème évident lors de la partie sur lequel on n’est pas revenu. Cependant, en tant qu’animateur/joueur, j’ai retenu des apprentissages que je n’avais pas vus en test.

Outre les mots clefs : communication et facilitation, c’est surtout les notions de délégation et de lâcher prise (au sens propre) qui m’ont sauté aux yeux. Mais qui est prêt à lâcher sa ficelle pour faire avancer le groupe ?!

Fiche Tastycupcakes du jeu : http://tastycupcakes.org/2013/04/communication-race/

 

Couroulace

J’ai rejoint Eric Lechevallier pour son jeu Couroulace dont le thème est la polycompétence et la formation.
J’ai eu du mal à saisir exactement les règles mais c’est probablement dû au fait qu’il était animé pour la première fois… et probablement aussi parce que j’étais le seul à ne pas avoir compris les règles (gné!), mon expérience a été un peu tronquée. Je pense qu’il y a de la matière à en faire un jeu rapide et efficace pour expliquer l’importance d’équipes multicompétentes.

Mots clefs : Polycompétence et formation

 

Copycat

Copycat

Nous avons ensuite animé avec Nicolas un Copycat que j’avais repéré sur Tastycupcakes. J’aime bien les jeux rapides à animer et ne nécessitant pas trop de matériel, celui-là est parfait pour ça.

Les joueurs sont placés sur une chaîne de production avec chacun juste une feuille blanche. Une personne en bout de table se fait dicter par l’animation un dessin à effectuer et doit, dans un laps de temps très limité, montrer sa production à son voisin sans parler.  Ensuite son voisin de faire de même avec la personne suivante et ce jusqu’au bout de la chaîne. A la fin, on demande à chacun de dire ce qu’il était sensé dessiner.

Je trouve ce jeu très fun bien que l’apprentissage me semblait très (trop) évident et je n’ai pas senti le besoin de débriefer. Je pense cependant que ça aurait pu être intéressant.

Les mots clefs de ce jeu sont : de toute évidence, le principe de vases communicants mais aussi les couches multiples et l’interprétation.

La fiche Tastycupcakes ici : http://tastycupcakes.org/2013/02/copycats-2/

 

Modèle MBTI

IMBT

Animé par Thierry Montulé et Frederic Dufau-Joel, cet atelier un peu fou sur la découverte de soi et le rapport entre le positionnement du corps et son comportement sortait du lot car ce n’était pas vraiment un «  »jeu » ».
Je serais incapable de faire un résumé exact de la session sachant la richesse de l’exercice mais c’est probablement l’atelier qui m’a le plus surpris (probablement par la nature même du sujet).

Disons juste que pendant 2h (il me semble) nous avons tenté de nous situer dans la matrice MBTI (que vous pouvez retrouver ici) grâce à une série d’exercice physiques.

L’animation d’un tel atelier nécessite une bonne formation donc je ne pense pas pouvoir le pratiquer demain.

Pour ceux qui connaissent, j’ai été diagnostiqué ENTP mais je vais bien.

Des infos sur le MBTI ici : http://www.16-types.fr/

 

Nombre secret

Number

Petit atelier, animé par Maxence Walbrou, dont le but est de demander à un groupe d’écrire un nombre sur un bout de papier et de cacher ce nombre à la vue des autres. On demande ensuite au groupe de se mettre dans l’ordre croissant des nombres cachés sans parler, sans écrire le nombre, le faire avec les doigts ou le dessiner dans le vide.

Simple, très efficace, j’ai beaucoup apprécié le jeu que je pourrai animer comme ice breaker ou pour parler communication voire sur des équipes multiculturelles

Mots clefs : communication, leadership par l’idée, multiculture

 

La crevasse

Crevasse

Fin de journée et dernier jeu pour tout le monde avant d’aller dîner, quelqu’un a lancé « j’aimerais bien tester la crevasse » et c’est ce qui est arrivé, l’atelier n’était pas prévu mais nous avions le matériel et j’ai donc animé la fameuse crevasse.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le but est de faire parcourir par des binômes l’équivalent d’une crevasse représentée par deux lignes de scotch séparées d’un peu moins de 2m et qu’il sera possible d’écarter par la suite. Pour réussir l’exercice, les deux équipiers doivent s’appuyer l’un sur l’autre pour former une sorte de pont au dessus de la fosse et essayer de s’améliorer.

Ce jeu est d’une efficacité à toute épreuve et c’est toujours un plaisir de le jouer ou l’animer, cependant il aurait peut-être mieux valu le jouer le lendemain plutôt qu’à la fin d’une journée bien remplie.
Peu de retry des équipes mais un bon taux de réussite (merci la moquette qui accroche bien)

Mes mots clefs : confiance, retry, dépassement de soi

Des informations ici http://javamind-fr.blogspot.fr/2013/03/agilegame-la-crevasse.html

Petit retour suite à une discussion que j’ai eue avec Xavier Nopre et Jacques Couvreur, j’ai appris que certains animateurs déconseillaient de mettre les mains en entremêlant les doigts car ça peut être dangereux si l’équipe chute.

J’ai remarqué après l’avoir animé plusieurs fois que c’était la position naturelle et automatique des participants.
Le fait d’entremêler les doigts force les joueurs à tirer plutôt que s’appuyer sur l’autre, le niveau d’amélioration lié au changement de position des mains (qui doivent en fait être appuyées paumes contre paumes) est énorme et contient probablement la majeure partie de l’apprentissage du jeu.
Je comprends que ça puisse être dangereux en cas de sol glissant mais si vous voyez qu’il y a peu de chance de glisser au sol, laissez les joueurs choisir leur position, expliquez leur juste qu’ils doivent se placer de part et d’autre et se toucher les mains.

 

Fin de la journée

Et voilà une première journée terminée et sacrément bien remplie

Sleep

Jour 2

La description de cette seconde journée va être ‘achement plus courte que la première, déjà parce que… la journée a été plus courte mais aussi parce que j’ai joué à des jeux plus longs.

 

Ice Breaker

Nous avons eu droit à 2 Ice Breakers pour cette seconde journée. Le premier a une été belle et très drôle présentation d’Olivier Soudieux sur la notion très «  »premier degré » » de l’Ice Breaker : le nettoyage d’un pont de bateau au Canada envahis par des énormes blocs de glace. Nous avons ensuite été entraînés par Emmanuel Hervé pour le second Ice Breaker.

Avez vous l’oreille absolue ? Non ? S’pas grave, vous allez quand même chanter juste et de façon totalement naturelle, comme un truc primal dont on n’aurait jamais imaginé en être capable. Emmanuel a proposé cet Ice Breaker à partir d’une expérience qu’avait mené Bobby McFerrin (Monsieur Don’t Worry Be Happy) à la conférence du World Science Festival sur le pouvoir de la gamme Pentatonique.

Bobby McFerrin Demonstrates the Power of the Pentatonic Scale YouTube

 

Agile Company Pursuit

Agile Company Pursuit

Co-créé et animé par la team AgileGarden Grégoire Robin, Pierrick Thibault et Dorothée Le Seac’h qui ont profité de cet Agile Game France pour le faire jouer pour la première fois et récupérer des feedbacks.

2 équipes se retrouvent devant un plateau type Trivial Pursuit et doivent compléter leur petite entreprise (le camembert est remplacé par un brique de lego sur laquelle il faut placer 4 petites briques de couleurs différentes). Chaque couleur du plateau représente un thème de l’agilité et chaque case est l’occasion de répondre à une question, avoir un bonus anecdote ou sur la case « camembert » de jouer à un mini-jeu agile.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce jeu, car chaque manche est différente, un coup une question, un coup un jeu, un coup une anecdote amusante et toujours un peu d’échanges. J’ai appris énormément de choses. Mention spéciale au jeu «  »Jolie prairie » » qui m’a retourné.

Mot clef : Culture G agile

 

Agile Oops

Bon on fait quoi, on va bientôt manger ? Juste avant, on décide d’animer avec Emilie Esposito un Agile Oops.
C’est, à la base, un Taboo agile mais là dessus Emilie décide d’y ajouter sa patte en le transformant en Timesaboonary® (un mélange de Times’up, Taboo et Pictionnary) et laisse au joueur le choix de sa méthode de communication pour faire deviner le concept. On s’est bien marré.

Mot clef : Culture G

 

Jeu de l’oie agile

Jeu de l'oie agile

Créé et animé par Simon Jaillais qui aussi profité de l’événement pour un baptême du feu de son jeu de l’oie.

2 équipes se retrouvent autour d’un plateau de jeu de l’oie et doivent en fonction de la case sur laquelle ils tombent répondre à une question ou échanger sur différents sujet autour des forces et risques liés à l’agilité

En arrivant dans la session de Simon après l’Agile Company Pursuit, j’ai cru que j’allais rejouer au même jeu et pourtant pas du tout.
L’échange qui était résultante des questions/réponses/anecdotes dans le Company Pursuit est ici au cœur même du jeu et l’animation est tout autre.
J’en suis alors sorti avec un plaisir et un amusement identiques mais une expérience différente.

Mots clefs : Culture G et retours d’expérience

Dans les deux sessions ce que j’ai beaucoup aimé aussi c’est la discussion qui a été créée autour de l’amélioration du jeu. On sent un réel potentiel sur ces deux jeux pour des formations de tout niveau (le tout est de sélectionner les bonnes questions)

 

Carré Magique

L’événement est bientôt terminé, je fais mon dernier petit jeu, j’avoue je fatigue (à cause des parties de Times Up jusqu’au bout de la nuit ?). Simon nous propose un Carré Magique.

Le groupe tient dans la main une corde nouée à ses extrémités. Il doit alors créer des formes géométriques les yeux fermés

Bon, l’expérience n’a pas été très concluante ou alors si… nous n’avons juste pas réussi à faire notre carré après de délai carrément imparti. Problème d’écoute évident. Cependant je le réanimerai probablement en Ice Breaker vu le temps que ça prend.

Mots clefs : communication, leadership

 

C’est fini

Je suis sorti de l’hôtel où se passait l’événement avec un sacré sourire, le sentiment d’avoir passé 2j avec des potes tout en apprenant plein de trucs. J’ai rejoint des amis de Lyon et je les ai bassinés avec tous ces jeux que j’avais vus, j’en ai remis une couche le lundi avec mes collègues et je continue encore.

C’est une des plus belles expériences professionnelles que j’ai vécues et qui me fait dire que je suis heureux d’être dans ce milieu.

L’année prochaine, je ne réfléchis pas, quand l’événement commence à s’organiser je commence à rafraîchir la page de réservation.

Prochain billet sur le sujet : nouvel oeil, celui de Nicolas, qui en a de belles à raconter !

PS : Perso, j’en ai profité le dimanche pour prendre une bouffée de liberté

Snowboard

5 réflexions sur “Agile Game France Inside! – L’oeil de Grégory

  1. Ping : #agf14 Agile Games France 2014 comme je l’ai v

  2. Ping : #agf14 Agile Games France 2014 as I lived it | agile coach under construction

  3. Ping : #agf14 Agile Games France 2014 as I lived it | agile coach under construction

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s