Étrange « lectelier » au printemps agile !

Centre des congrès de Caen, 9 mars 2017, 14h15

Les rideaux de la salle sont tirés, plongeant la pièce dans la pénombre.
Une cinquantaine de personnes se tiennent sagement assises sur des chaises, voire au sol, toutes les places étant occupées.
Face à elles un clavier où un jeune homme improvise une suite de notes un peu lancinantes.
A sa droite un pupitre de lecture, derrière un homme dégarni, barbichu, lit le récit des tribulations d’un Tyrannosaurus Rex en proie à la faim dans les forêts de l’Eocène, tout en jetant au fur et à mesure les pages imprimées sur le sol…
Si vous pouviez interroger au hasard quelques personnes de l’assemblée sur ce qui se passe, elles vous diraient qu’elles ne savent pas trop. Participant au printemps agile #5, intriguées par l’étrange titre (« les petites pattes agiles ») d’un atelier d’intelligence collective (?) , elles se sont retrouvées là sans trop comprendre.
 Au bout d’une vingtaine de minutes, il n’y a plus de feuilles à jeter par terre, la lecture s’interrompt, l’accompagnement musical se termine dans un son distordu de guitare électrique…et les applaudissements montent. Finalement les spectateurs de cette étrange session ont l’air d’apprécier la proposition insolite, certain(e)s semblent même un peu ému(e)s.

Transition vers le collectif

Les deux compères, coaches agiles chez Goood, se présentent  : Olivier au clavier et Christophe à la lecture. Ils ouvrent grand les rideaux, la lumière revient. Ils invitent alors les participants à se regrouper en 4-5 groupes devant de grandes feuilles blanches scotchées au mur pour échanger sur :
« que retenez-vous de cette métaphore ? Quels liens faites-vous avec l’agilité ? avec votre contexte professionnel ? avec notre société ? »
« Vous avez 10 minutes, puis nous ferons une mise en commun ».
Finalement peut-être qu’il y a bien du collectif dans ces « petites pattes agiles » ?
Les groupes se forment lentement. Pas facile de passer du voyage imaginaire en plein Jurassique à la réflexion collective avec des personnes que vous ne connaissez pas ! Petit à petit, des mots sont proposés. Les conversations démarrent. A l’écoulement des 10 minutes, il s’avère difficile d’arrêter les échanges dans certains groupes !
IMG_5523.jpgIMG_5521.jpg
IMG_4074

2ème temps collectif

Olivier et Christophe invitent les personnes à se rassembler en plus petits groupes de 3-4 personnes. L’invitation est maintenant la suivante :
« Vous rentrez chez vous ce soir, vous discutez de votre journée avec votre conjoint(e), vos enfants, vos amis ou vous arrivez au travail demain et vous racontez votre journée de printemps agile à vos collègues. Comment allez-vous raconter cette séance ? Quelle invitation à la réflexion, voire au changement, allez-vous amener ? »
Ça repart pour 10 minutes. Les groupes se forment plus rapidement cette fois, la glace est rompue, on a même plaisir à retourner discuter ensemble.
IMG_5518.jpg
IMG_5520.jpg
Christophe invite trois volontaires à offrir leur témoignage au groupe. Les trois personnes qui s’expriment livrent des message pertinents, différents et donc très complémentaires, belle illustration des différentes perceptions d’une réalité commune.

La mouette de parole

La session se termine par un tour de « mouette de parole » : il s’agit d’une adaptation bretonne du baton de parole !
Une participante qui vient de perdre son emploi évoque avec une émotion touchante l’écho que cela suscite par rapport à son parcours .

Chacun reprend sa route

La mouette s’immobilise, plus personne ne souhaite prendre la parole. Le temps s’immobilise un instant. En une heure s’était installée une ambiance, un climat, du partage avait eu lieu, voire de la fraternisation. Fin de séance, chacun va reprendre son chemin, emportant avec lui son propre ressenti de cet étrange moment.
En partant, les gentils organisateurs invitent les participants à laisser leurs impressions sur la feedback door. Si tout le monde ne laisse pas sa trace, les appréciations exprimées sont unanimes positives.
 IMG_5524.JPG
 Ah, pas tout à fait : une personne exprime un regret avec un smiley un peu triste. Elle regrette que la porte n’ait pas été verrouillée après le début de la lecture. Les arrivées en cours de route l’ont beaucoup perturbée, l’empêchant de se laisser aller dans le voyage de mots et de notes.

Lectelier ?

Au fait, Olivier, Christophe : « comment désignez-vous votre intervention ? Conférence, lectures atelier ? »
IMG_5528.jpg
Le duo répond que si le matin, ils ont proposé une « confelier » (mix de conférence et d’atelier), cet après-midi, il s’agissait d’un lectelier : mix de lecture et d’atelier ! Ils expliquent qu’il est important pour eux de transmettre et, en même temps, de créer un contexte propice à l’émanation d’un échange collectif. Puis ils chargent piano, pupitre et mouette dans la voiture et repartent vers Paris, nourris de bonnes vibrations…

Une introduction à l’agilité sous forme métaphorique

S’adresser au ressenti plutôt qu’au rationnel, introduire l’agilité autrement que par une suite de slides, utiliser la puissance du story-telling et de la métaphore pour nourrir les échanges. Voilà l’objectif de cet atelier !
N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez proposer cette animation dans votre contexte. C’est un excellent moyen d’introduire un programme de transition vers plus d’agilité, d’ouvrir un séminaire sur l’évolution d’une organisation, l’innovation…

Compléments

Christophe Keromen propose des lectures en musique à domicile. Vous pouvez retrouver la description de son projet et ses propositions de lectures sur sa page Facebook « Dis-moi des mots« .
Un article sur son blog évoque « les petites pattes agiles » créée pour Agile France 2015. Le texte est adapté d’une nouvelle de Frederic Brown :  « Faux-fuyants ».
Christophe a exploré à plusieurs reprises une approche métaphorique de l’agilité : « ce que le théâtre m’a appris d’agile« , « ce que le sport m’a appris d’agile« . Vous pouvez aussi retrouver des texte sur ce dernier thème sur son blog et dans Rupture Douce 3.
Olivier nourrit son blog de manière prolifique : par exemple avec la couverture du retour d’expérience du boooksprint de l’Agile Rocket Guide où a été présenté « les petites pattes agiles ».

Liens

A Caen, le printemps est agile (2014) : compte-rendu de la participation de Christophe à la deuxième édition du printemps agile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s