A la découverte d’Agile en Seine

Le 20 septembre dernier avait lieu Agile en Seine, toute nouvelle conférence agile sur Paris. J’ai adoré que la conférence touche tout l’écosystème des démarches aidant les entreprise, produits et projets à être plus agiles.

Un superbe événement bien organisé. Bravo les orgas !!

C’est aussi grâce à cette volonté des organisateurs de proposer quelque chose de complet que j’ai eu l’occasion d’animer ma confelier « A la découverte du Design Thinking ».

Comme bien souvent dans les conférences, je passe plus de temps à discuter dans les couloirs que de faire des conférences et ateliers.
Si j’ai participé à des conférences et ateliers le matin, j’ai passé mon après midi à faire des rencontres.
Cependant, je crois que ce coup ci, j’aurais dû rééquilibrer car les feedbacks que j’ai entendus sur le line up étaient vraiment positifs.

J’ai quand même participé à deux sessions :

  • La keynote d’ouverture de Thalès « Notre aventure vers l’Entreprise Agile » par Andrée Loviat.
    Bon j’avoue que tout le début de la conférence m’a quelque peu rebuté. A base de présentation à la gloire de Thalès et d’une vidéo trop longue à mon goût montrant toute la puissance de la superstructure (dont beaucoup de militaire, évidemment, ce qui n’est pas forcément ma tasse de thé).
    J’attendais aussi beaucoup de leur manière d’avoir agilisé le hardware et j’avoue que j’ai pas été satisfait de ce côté là, le sujet étant totalement survolé et balayé.
    Il reste malgré tout une conférence pavée de bonnes intentions et montrant, par l’exemple, que même les cultures d’entreprises les plus anciennes changent pour s’adapter.
  • L’atelier d’Olivier Girinon et Frédéric Fuchs « Rapid prototyping & Rapid Testing ». A force de faciliter des ateliers de ce type et de former des gens à le faire, je n’ai plus vraiment l’occasion de me mettre dans la peau du participant. Je me suis dit que c’était le moment de le faire d’autant que j’avais conversé avec Frédéric la veille à la soirée orateurs et que j’avais adoré nos échanges et sa personne.
    C’était un atelier très bien réglé, ludique, efficace et animé avec passion et convivialité.
    Il en ressort que bien qu’on prêche l’analyse de l’utilisateur et de son besoin avant tout, la volonté de trouver des solutions « tip top trop cool » est souvent très forte même si ça n’émerge pas de l’analyse amont. Que la démonstration de l’importance du test est implacable (nous avions oublié de prototyper des écrans ce qui nous a forcé à nous requestionner sur le parcours).
    J’ai aussi pu mettre des chiffres plus précis sur mon ressenti quant au nombre de personnes à interviewer en phase d’empathie et en test grâce à Frédéric : la règle des 3 à 5 interviews différentes par persona/segment utilisateur.

J’ai donc ensuite démarré l’après midi avec ma confelier (une conférence avec un petit atelier) et une salle pleine à craquer (environ 40-45 personne pour une salle de 30) comme quoi il est clair que le Design Thinking attire.

C’était le premier passage de la conférence et je suis content de son déroulé, dense certes mais qui selon moi remplissait totalement la promesse de « Découverte du Design Thinking ».

Retrouvez d’ailleurs ici les deux supports de la confelier :

Je regrette d’avoir eu peu de feedback (même si le peu qui est remonté était vraiment positif). Je me questionne sur la forme de la confelier pour Agile Grenoble :

  • Proposer le même format avec une présentation globale
  • Proposer un mode de fonctionnement interactif où les participants choisissent les étapes qu’ils veulent étudier et s’ensuit une phase de Q&R timeboxé qui permettra d’augmenter le niveau d’interactivité de la conférence mais avec le risque de ne pas respecter la promesse du titre qui est de découvrir le Design Thinking (globalement).

J’étais aussi très fier du stand Goood! co-construit avec mon collègue Cédric Carvalho.

IMG_3174.JPG

Notre bibliothèque a attiré du monde d’autant que les ouvrages, sélectionnés par Damien Thouvenin, Loïc Leofold et moi-même, ont eu un certain succès et nous ont servi de support d’échange avec les participants.

Bravo à Céline Stauder, Olivier Corgeron, Loïc Leofold et Cédric Carvalho pour l’accueil des participants sur le stand !

En tout cas je suis très satisfait de l’expérience globale vécue pendant cette journée et la soirée à bord de la péniche Capitaine Fracasse la veille.

 

 

Sans parler du retour sur Lyon bien barré passé au wagon bar avec Romain Couturier et Hervé Tran, mon compagnon de l’Agile Playground Lyon.

Allé, on se retrouve l’année prochaine !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s