Décider ET exécuter…ET décider…ET

Manager, c’est prendre des décisions, et c’est ensuite s’assurer de leur bonne exécution.

Comment le processus de décision peut-il soutenir l’agilité de l’organisation ?

Cet article amène quelques éléments de réflexion en rapprochant un modèle de management proposé par Ichak Adizes, une vision systémique et des exemples issus du framework de mise à l’échelle SAFe…

Lire la suite

Retour sur un afterwork à l’échelle

En 2018, “Grimpez à l’échelle avec Goood !”

DSC_4637.JPG
Chez Goood! le 22 janvier 2018

L’agilité à l’échelle est un sujet qui concerne de plus en plus d’entreprises, voire qui suscite la polémique chez les agilistes au sujet des frameworks commerciaux.

Chez Goood !, nous accompagnons des organisations dans leur recherche de plus d’agilité dans des contextes et des métiers très différents. Nous pensons que l’accompagnement agile est prioritairement une question de contextualisation des principes et des valeurs agiles pour aider nos clients face à la spécificité de leurs problèmes. C’est ce qui nous a amené par exemple à construire une offre sur la métaphore de l’Agile Rocket.

Cela n’exclut cependant pas de recourir à un framework existant si cette approche s’impose comme étant la meilleure dans un cas précis. Nous avons ainsi développé des expertises autour d’eXtreme Programming, Scrum, Kanban, SAFe©, etc.

Nous souhaitons en 2018 faire bénéficier la communauté de notre expérience et c’est pourquoi nous avons lancé ce programme “Grimpez à l’échelle avec Goood!”. Nous commençons par un afterwork et des formations, nous proposerons également des vidéos, des  articles de blogs, des conférences, etc.

Grimpez à l'échelle 2018.001.jpeg

Lire la suite

Afterwork : Grimpez à l’échelle avec Goood!

AfterWork « grimpez à l’échelle »

Dans le cadre d’une montée en compétences sur le sujet de l' » agilité à l’échelle », nous démarrons 2018 par un afterwork gratuit le lundi 15 janvier en nos locaux.

Grimpez à l'échelle 2018.001

Quizz

Pourquoi se rendre chez Goood! le 15 en soirée pour parler d’agilité à l’échelle, plutôt que rester chez soi mater une série américaine ?
  • C’est facile d’accès (Les Halles)
  • J’ai des équipes avec plus de 10 personnes
  • Notre boss nous a dit « en 2018 faut qu’on soit plus agile ! »
  • Le buffet est toujours sympa chez Goood!
  • Chez nous on a plusieurs équipes qui se parlent pas
  • Obiwan Kenobi
  • J’ai vu une conférence sur le modèle Spotify et je suis accro
  • On est 1 500 et plus personne ne sait qui doit faire quoi et quand
  • Y’aura des trucs sucrés à grignoter
  • Le vrai scaling de SCRUM c’est LeSS ! (is more)
  • Pour parler du Scrum of Scrums qu’on a mis en place
  • On est est le marketing et impossible de parler au dev depuis qu’ils sont en agile !
  • Les RH nous demandent des fiches de poste pour les PO et les Scrum Masters
  • La DSI a décidé qu’on allait utiliser SAFE, depuis je déprime
  • Chez Goood! on parle de choses professionnelles sans se prendre trop au sérieux
  • On est une startup qui passe à 200 personnes et on ne sait plus comment faire
  • Depuis que la DSI est passée en agile, impossible d’avoir des dates de livraison
  • Je vends au forfait la production de nos équipes Scrum
  • Vous avez des questions qui ne sont pas dans cette liste

Résultats

Si vous avez coché au moins deux cases dans cette liste, vous avez deux bonnes raisons de nous rejoindre lundi soir !
Bon, et si vous avez coché moins de deux cases et que vous nous aimez bien, venez quand même, ça nous fera plaisir…
Ce meetup n’est pas une formation, ni un événement commercial :
venez comme vous êtes…et avec l’envie d’échanger.

Agenda

1) L’agilité à l’échelle en questions
Quelles sont les questions des personnes présentes ?
2) Un peu de rangement pour y voir plus clair
Peut-on dégager des thématiques ?
3) Qui a son mot à dire ?
Des temps d’échanges timeboxés
 
Question finale : et si la mise à l’échelle n’était pas linéaire ?
à lundi 🙂
Christophe Keromen et Romain Vignes
Renseignements & inscriptions : contact@goood.pro

3 questions sur le parcours d’apprentissage « Manager dans la complexité »

Le parcours d’apprentissage « manager dans la complexité » c’est quoi ?

Un postulat de départ : le monde est de plus en plus VUCA comme disent les anglo-saxons : Volatile – Incertain – Complexe – Ambigu.

Fichier 13-10-2017 19 06 05.png
Un monde de plus en plus VUCA

La pensée managériale, qui a prévalu jusque-là, limite les possibilités d’adaptation des managers et donc des organisations à ce nouveau monde turbulent.
Cette pensée se fonde sur des prémisses de logique linéaire et réductionniste héritée du monde mécaniste de Descartes et Newton : analyser – planifier sur une longue période – exécuter … et souvent échouer et blâmer…
Linéarité et complexité ne font pas bon ménage.

Life is what happens to you
while you’re busy making other plans
John Lennon

Afin de renforcer les capacités d’adaptation de l’entreprise, nous proposons d’adopter une approche systémique intégrant des boucles de feedback.

Il s’agit d’apprendre à construire des suites d’itérations courtes enchaînant «hypothèse – expérimentation – inspection – adaptation». Lire la suite

Métaphore agile : le désir de l’étoile

Yes, metaphor. That’s how the whole fabric of mental interconnections holds together. Metaphor is right at the bottom of being alive. Gregory Bateson

Nous sommes des êtres d’histoire. Des métaphores inspirantes vont susciter l’envie et fédérer les énergies nécessaires aux transformations dans un monde toujours plus VUCA.

« Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose… Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le cœur de tes hommes et femmes le désir de la mer grande et belle. » Antoine de Saint-Exupéry

Métaphores

Lire la suite

OUI.sncf une table ronde pour plus d’agilité

A l’invitation de Frédéric Arnal, j’ai participé mardi 21 novembre à une après-midi sur le sujet de l’agilité d’entreprise :
« Agilité d’entreprise : OKR, Safe, Less… OUI.sncf vous invite à vous confronter à ceux qui essayent (avec succès parfois !) de mettre ces méthodes en place »
L’événement se déroulait dans les superbes locaux éphémères de OUI.sncf : https://www.youtube.com/watch?v=e5xQ72QITn0

2017-11-21 14.37.48

 Les équipes de Voyages sncf ont commencé leur transformation pour plus d’agilité en 2012. Feature teams, automatisation, raccourcissement des cycles d’idéation, DevOps, les chantiers n’ont pas manqué, comme le raconte cette vidéo un peu speed (effet TGV ?) : Agilité & DévOps @ Voyages-sncf.com: épisode 3
Renommée « OUI.sncf », l’organisation réfléchit aujourd’hui au nouveau souffle à donner à sa transformation. Elle s’intéresse en particulier à l’agilité à l’échelle en questionnant les promesses des principales approches connues : SAFe, LeSS, « modèle Spotify ».
« Nos équipes sont agiles et nous en sommes fiers. Mais suffit-il d’avoir des équipes agiles pour être une entreprise agile ? Et qu’entend-on par entreprise agile ? Est-ce intéressant d’en devenir une ? Le jeu en vaut-il la chandelle ? »
Atelier, retours d’expériences, questions, échanges se sont succédés en 2h30 de temps sans, bien entendu, épuiser ce vaste sujet. Les échanges se sont noués autour des interventions des intervenants conviés par Frédéric Arnal, Responsable mission agilité et devops :
  • Cyrille Caillaud – Coach chez Oui.sncf – a accompagné l’émergence de la Tribu finalisation
  • Emmanuelle Lefort – Coach chez Wemanity – a participé chez Axa, à l’élaboration d’un framework maison inspiré de LeSS, des Tribus de spotify et de SAFe
  • Christophe Keromen – Coach chez Goood – a facilité des Program Increment (SAFe) chez Air France – KLM
  • Mohamed Dabo – a travaillé un an chez ING dans un environnement SAFe.

Trois confusions

Je ne prétends pas résumer ici l’ensemble des échanges, mais reprendre des points soulevés dans la discussion et qui me semblent importants à commenter . J’insisterai en particulier sur trois confusions qui me semblent représenter un piège lorsque l’on mène cette réflexion sur l’agilité à l’échelle :

Lire la suite

Accompagner le management vers l’agilité

La mise en œuvre de l’agilité au sein d’une entité impacte directement la relation entre les équipes en charge de la réalisation et leurs managers. Nouvelle organisation d’équipe (équipe pluri-disciplinaire), nouveaux modes de management (auto-organisation, transparence accrue), nouvelle conception de la gestion de la capacité (limite du travail en cours, notion de slack), bousculent les interactions.

La plupart du temps l’accompagnement des managers est négligé, ce qui, au mieux, les laisse en dehors de la transformation, au pire les braque contre l’initiative de changement. Lorsque le sujet est pris en compte, une solution automatique est souvent appliquée, du type : “envoyons les managers deux jours en formation Management 3.0, ça a l’air sympa et c’est tendance”.

Cet article explique comment le coaching agile peut accompagner les managers dans leur propre transformation, afin qu’à leur tour ils deviennent agents de transformation auprès de leurs équipes…

Slack : ne pas charger une ressource à 100% pour lui laisser une marge d’adaptation aux imprévus, cf. l’excellent livre Slack de Tom DeMarco (http://www.systemsguild.com/Slackpage.html)

IMG_0042

Comment maximiser ses chances d’échec ?

  1. Considérer d’emblée les managers comme des parasites nuisibles, dénués de tout intérêt et qui doivent disparaître au plus vite
  2. Ne pas inclure dès le départ la couche managériale dans la stratégie de transformation
  3. Mener la transformation en mode « best effort », en n’intégrant ni l’effort nécessaire pour le changement, ni la durée indispensable à son ancrage durable.

Lire la suite

Les communautés de travail du Dauphiné de 1940 un exemple d’autogestion source d’inspiration pour nos organisations ?

Epanouissement

En 1941, un entrepreneur du nom de Marcel BARBU, créa la société qui devint le 1er janvier 1944 la première communauté de travail. La communauté de travail a fait de l’autogestion une réalité. La première s’appelait BOIMONDAU comme BOItiers de MONtres du DAUphiné. Elle fit des émules en France et dans le monde entier, un peu comme nos entreprises libérées aujourd’hui. Ci-dessus vous avez une photo qui témoigne de la transparence (ici des salaires) et de la rémunération à la valeur humaine.

Marcel Barbu fut le premier à déposer un brevet français pour la fabrication de montres étanches. Il fut également le premier candidat de la société civile aux élections présidentielles au suffrage universel direct de 1965 face à Charles De Gaulle.

Barbu disait que ses idées avait 100 ans d’avance. Peut-être que le moment est venu de les explorer à nouveau ?! Retrouvez notre décryptage des communautés de travail et la signification de la rémunération à la valeur humaine sur le site d’InfoQ :
https://www.infoq.com/fr/articles/entreprise-liberee-retour-vers-le-futur-modele-Boimondau.

 

Étrange « lectelier » au printemps agile !

Centre des congrès de Caen, 9 mars 2017, 14h15

Les rideaux de la salle sont tirés, plongeant la pièce dans la pénombre.
Une cinquantaine de personnes se tiennent sagement assises sur des chaises, voire au sol, toutes les places étant occupées.
Face à elles un clavier où un jeune homme improvise une suite de notes un peu lancinantes.
A sa droite un pupitre de lecture, derrière un homme dégarni, barbichu, lit le récit des tribulations d’un Tyrannosaurus Rex en proie à la faim dans les forêts de l’Eocène, tout en jetant au fur et à mesure les pages imprimées sur le sol…
Si vous pouviez interroger au hasard quelques personnes de l’assemblée sur ce qui se passe, elles vous diraient qu’elles ne savent pas trop. Participant au printemps agile #5, intriguées par l’étrange titre (« les petites pattes agiles ») d’un atelier d’intelligence collective (?) , elles se sont retrouvées là sans trop comprendre.
 Au bout d’une vingtaine de minutes, il n’y a plus de feuilles à jeter par terre, la lecture s’interrompt, l’accompagnement musical se termine dans un son distordu de guitare électrique…et les applaudissements montent. Finalement les spectateurs de cette étrange session ont l’air d’apprécier la proposition insolite, certain(e)s semblent même un peu ému(e)s.

Transition vers le collectif

Lire la suite